Previous month:
avril 2015
Next month:
juin 2015

mai 2015

AGA de la TGFM

La Table des groupes de femmes de Montréal (TGFM) tiendra son assemblée générale annuelle le jeudi 21 mai prochain à partir de 10h à la Tour FTQ. Si vous n'avez pas reçu l'avis de convocation, faites-nous signe.

Nous en profitons pour rappeler qu'il est possible d'être membre de la TGFM en tant que membre individuelle, avis aux intéressées!

Au plaisir de se voir nombreuses!


Pour un tarif social du transport en commun

Être limité dans ses déplacements en raison des frais inabordables du transport contribue à l’exclusion et à l’isolement social des personnes à faible revenu. Le Mouvement collectif pour un transport public abordable est une coalition de citoyen-nes et de groupes communautaires, dont le Centre des femmes de Verdun, le Centre d’éducation et d’action des femmes de Montréal et le Centre des femmes solidaires et engagée, qui revendiquent un tarif social pour les personnes à faible revenu afin qu’elles aussi aient accès aux transports publics.


Libérons nos corps, disons non aux électrochocs

À l’occasion de la Fête des Mères, un rassemblement avait lieu le 9 mai à Montréal pour demander l’abolition des électrochocs en psychiatrie. Les deux tiers des électrochocs sont donnés à des femmes. Selon des données obtenues par le comité Pare-chocs, 50% des électrochocs seraient donnés à des femmes de 50 ans et plus, 41% à des personnes âgées de 65 ans et plus, et près de 10 % seraient administrés à des femmes de 80 ans et plus. Selon une étude récente, les électrochocs causeraient plus de dommages chez les femmes et les personnes âgées. Le nombre de séances d’électrochocs avait doublé au Québec entre 1988 et 2003. Aujourd’hui, on les compte toujours par milliers. S’il n’est pas immédiatement aboli, ce traitement doit être placé sous haute surveillance et faire l’objet d’un débat public.

Lire la suite "Libérons nos corps, disons non aux électrochocs" »


Les OSBL ne sont pas des lobbys!

Les OSBL ne sont pas des lobbys

Le gouvernement libéral souhaite traiter les organismes sans but lucratif (OSBL) comme s'ils étaient des lobbyistes! Pourtant les OSBL sont plutôt des organismes sans but de lobbyisme. Merci de signer cette pétition et de la faire connaître parce qu'il serait inacceptable de présenter un projet de loi qui élargirait le champ d’application de Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme à tous les OSBL et aux appels au public.

Lire la suite "Les OSBL ne sont pas des lobbys!" »


Cinq fois plus d'électrochocs dans le Centre-du-Québec

par le comité Pare-Chocs

Le comité Pare-Chocs a découvert que le recours aux électrochocs était près de cinq fois plus fréquent dans la région du Centre-du-Québec que dans la moyenne des régions socio-sanitaires québécoises.

Des chiffres obtenus auprès de la Régie de l'assurance-maladie du Québec démontrent que deux établissements de cette région, l'hôpital Ste-Croix de Drummondville et l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska (Victoriaville) ont réalisé 1232 séances d'électrochocs en 2014. Cela représente 5.1 électrochocs par 1000 habitants, un ratio presque cinq fois plus élevé que la moyenne québécoise (1.06 par 1000 habitants).

Ce qui se passe dans cette région tend à démontrer que le recours aux électrochocs est davantage fonction des croyances personnelles de certains médecins que de l'état de santé objectif des patients, estime Ghislain Goulet, porte-parole du comité Pare-Chocs.

Les électrochocs sont fréquemment administrés à des personnes vulnérables, notamment à des femmes âgées. L'utilisation des électrochocs ne fait l'objet d'aucune surveillance actuellement au Québec.

Préoccupé par cette situation, le comité Pare-Chocs tiendra samedi le 9 mai, à 11h, à la Place Émilie-Gamelin à Montréal, son neuvième rassemblement annuel contre l'utilisation des électrochocs.