Développement local et régional - Enjeux pour les femmes à Montréal
Bulletin de la TGFM

Bulletin de la TGFM

La Table des groupes de femmes de Montréal vous souhaite, ainsi qu’à toutes vos membres, de très belles vacances! Comme vous pourrez le constater à la lecture de ce bulletin, la Table bouge beaucoup, mais elle prend quand même un peu de repos en juillet :
• Les vacances de la Table
• La Marche mondiale des femmes de 2010 - La Marche régionale
• Une assemblée générale annuelle bien remplie
• Partenariat avec l'Association des femmes de la Médina à Dakar
• Un comité santé en effervescence
• L’inclusion et le maintien en emploi des femmes des communautés culturelles et immigrantes dans les groupes de femmes
• Les kids kodak de la Table
• Les apprenties conseillères en action
• Développement local et régional : enjeux pour les femmes à Montréal
• 5e Sommet citoyen de Montréal
• Un nouveau projet : la caravane des solidarités féministes

> Le bulletin est également offert dans les formats PDF  et  DOC


L’été, c’est fait pour jouer!!!
Et oui, malgré le début du mois de juin pas très réjouissant, l’été arrive bel et bien. La Table fermera donc ses portes du 6 au 24 juillet inclusivement. Nous souhaitons à toutes de bonnes vacances!


La Marche mondiale des femmes de 2010 - La Marche régionale
Au Québec en 2010, la Marche mondiale des femmes se déclinera en deux temps. Tout d’abord, nous fêterons le 8 mars sur ce thème et en solidarité avec les femmes de différents pays qui, pour certaines d’entre elles, commenceront leur marche à cette date. Ensuite, nous organiserons cinq jours de marche et/ou d’activités en octobre.

Les marches s’organiseront autour des revendications québécoises, jour après jour, localement, régionalement, inter-régionalement et, pour finir, nationalement à Rimouski. Pour organiser les journées locales, régionales et inter-régionales, la Table des groupes de femmes de Montréal en association avec la Table des centres de femmes de Montréal métropolitain/Laval vous invitent à une première rencontre afin de créer la Coalition régionale pour la Marche mondiale des femmes de 2010, de débattre des actions à réaliser et de mettre sur pied les différents comités organisationnels.

Cette rencontre se tiendra le mercredi 16 septembre 2009 de 9h à 12h30 au 1550, rue Metcalfe au 14ème étage (métro Peel).

Vous recevrez avant la fin du mois de juin l’invitation à vous joindre à nous ainsi que l’ordre du jour de la rencontre. Nous vous espérons très nombreuses à cette rencontre mais aussi tout au long de cette année de revendications, d’action et de solidarité internationales.


Une assemblée générale annuelle bien remplie
Le 21 mai 2009, nous avons eu une assemblée générale des plus colorées! En effet, plus de 35 personnes ont participé à l’assemblée générale de la Table qui avait lieu au Centre Saint-Pierre et ont pu se positionner face aux priorités de travail de la Table pour l’an prochain, entre autres la Marche mondiale des femmes de 2010, le projet la Caravane des solidarités ainsi que tous les projets en lien avec le développement local et régional.

Les membres présentes ont aussi discuté des réalisations de la Table au cours de la dernière année et le tout, en dansant. Vous regrettez d’avoir manqué cela? Des photos seront bientôt sur le site web! Mais surtout, rendez-vous l’an prochain!


Le partenariat AFEME – TGFM
En mars 2009, la coordonnatrice de la TGFM a de nouveau eu la chance de séjourner à Dakar au Sénégal dans le cadre du partenariat de la Table avec l’Association des femmes de la Médina. En effet, le 22 mars avaient eu lieu les élections municipales au Sénégal. Un des objectifs du partenariat étant de favoriser et soutenir les candidates aux élections municipales de Dakar, il était pertinent de les appuyer durant les trois semaines de leur campagne électorale.

Ce séjour avait trois objectifs distincts :
• le lancement officiel à Dakar du partenariat qui s’est déroulé le 10 mars 2009 devant une assemblée de 200 dignitaires, leaders de la Médina et membres de l’AFEME
• la formation d’une quarantaine de candidates aux élections municipales dans la Médina et de quelques membres leaders de l’AFEME, les 12 et 13 mars
• le soutien des candidates lors de leur campagne électorale : présence à leur assemblées publiques, rencontres des membres des différentes coalitions, statut d’observatrices internationales le jour des élections, etc.

Pendant la dernière semaine du séjour, Soraya Martinez, conseillère municipale du district Saint-Michel de la Ville de Montréal, a rejoint la coordonnatrice de la Table pour accompagner les candidates sur le terrain et assister aux élections en tant qu'observatrice.

Ce fût une expérience très enrichissante pour la compréhension des défis auxquels sont confrontées les femmes en tant que candidates à des élections municipales alors que le monde politique n’attend d’elles que «soutien aux hommes candidats, applaudissements et danses». Mais elles prennent confiance et, surtout, se rendent compte que les choses ne changent pas, qu’elles subissent toujours la pauvreté, l’insalubrité et l’insécurité dans leur quartier. Elles ont donc décidé de prendre elles- mêmes les choses en main malgré les nombreuses difficultés auxquelles elles se heurtent, dont la complexité du système électoral n’est qu’un des aspects!

Cette complexité fait d’ailleurs, qu’aujourd’hui encore, il ne nous est pas possible de vous dire combien d’entre elles ont été élues… Nous vous tiendrons au courant des résultats dès que nous en saurons plus. Enfin, nous essayons d’organiser la venue d’une ou deux de ces candidates à l’automne, pour qu’elles puissent à leur tour assister à des élections municipales puisque nous voterons nous aussi, le 1er novembre prochain.


Le comité santé en effervescence
Coup sur coup, à deux semaines d’intervalle, le comité santé de la Table diffusait deux outils d’analyse concernant deux sujets touchant particulièrement les femmes et les féministes : une critique féministe du Plan d’action en santé mentale du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que de la montée du discours antiféministe et ses arguments mensongers pour discréditer les initiatives féministes en santé. Nous vous invitons à consulter ces documents et à les diffuser largement autour de vous!

L’an prochain, le comité santé a fait de ses priorités d’action la privatisation des soins de santé, la santé mentale ainsi que l’avortement. Avis aux intéressées!


L’inclusion et le maintien en emploi des femmes des communautés culturelles et immigrantes dans les groupes de femmes
Ce projet, financé sur trois ans par la CRÉ de Montréal et mené en collaboration avec Relais-femmes, voit sa première année arriver à terme. Il vise à lutter contre la discrimination en élaborant une formation-accompagnement afin de sensibiliser et soutenir les groupes de femmes montréalais, en tant qu’employeurs, à leur rôle dans l’inclusion en emploi des femmes de diverses origines. Au courant de la dernière année, la Table a organisé sept focus-groupes, auxquels plus de 10 groupes membres ont participé, et a fait circuler un questionnaire auquel plus de 50% des membres ont répondu. Comme quoi il y a des choses à dire sur le sujet! Un état de situation sera rédigé pour la fin juillet. Nous vous tiendrons au courant sans faute des conclusions!


Les kids kodak de la Table
Dans le cadre de ce projet, des travailleuses de trois groupes ont participé à la démarche photographique avec Diane Trépanière, notre photographe-artiste accompagnatrice dans cette première expérience. La démarche photographique a permis d’exprimer les visions des participantes sur la question de l’inclusion des femmes d’origines diverses autrement que par la discussion, de façon artistique et moins «cérébrale». Plus de 60 photos ou images ont été produites à la suite de cette aventure, qui ont d’ailleurs été exposées à l’assemblée générale annuelle. Certaines photos seront bientôt sur notre site web, mais surtout, ces photos seront exposées au rez-de-chaussée de la Maison Parent-Roback cet automne.


Les apprenties conseillères en action…
Comme vous le savez, le projet les apprenties conseillères est dans sa phase 2. En effet, après la formation de novembre 2008 sur comment mener une campagne électorale municipale au féminin, nous sommes dans la phase de mobilisation et d’appropriation des dossiers en condition féminine à Montréal.

L’hiver et le printemps ont été marqués par deux rencontres : d’une part, la séance de travail avec Helen Fotopoulos, responsable en condition féminine à la Ville de Montréal et membre du Conseil exécutif, et, d’autre part, l’atelier avec Marie-José Bonin, directrice à la Direction de la diversité sociale du service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle. La diversité étant l'une des caractéristiques de Montréal, il a été question d’identifier les enjeux et les actions prioritaires liés à la diversité ethnoculturelle à Montréal, les défis pour une meilleure inclusion de la diversité dans notre ville, ainsi que les politiques prises par la Ville de Montréal.

Les 18 apprenties conseillères sont actuellement impliquées soit au sein de leurs organismes et arrondissements sur les enjeux pour les femmes à Montréal, soit au sein d'équipes de campagne sur le terrain comme conseillères, chargées des appels téléphoniques, etc., ou comme candidates aux élections municipales du 1er novembre 2009.

À l’automne, nous organiserons une rencontre préélectorale avec les responsables en condition féminine et les chefs des différents partis politiques à Montréal. Vous serez informées de toutes les activités y afférentes. Comme vous le constatez, l’automne s’annonce très riche en événements, en surprises et en rebondissements. Nous aurons une campagne électorale très excitante à Montréal!


À ne pas manquer!
Le développement local et régional : enjeux pour les femmes à Montréal

Les membres du comité Développement local et régional ont travaillé très fort sur les axes retenus à l’automne 2008. Il était question d’élaborer des fiches synthèses sur les enjeux pour les femmes à Montréal, notamment sur l’emploi, le transport et le logement. L’objectif était de donner aux groupes de femmes un outil facile d’utilisation regroupant des statistiques, les principales préoccupations des femmes de notre région et quelques références pour les personnes intéressées à approfondir certains thèmes traités.

Une brochure de 20 pages sur l’emploi des femmes à Montréal, le transport et le logement à été réalisée et le lancement s’est fait le 6 juin, lors du 5e Sommet citoyen de Montréal.

Nos remerciements à tous les membres du comité et aux partenaires qui ont contribué à la réalisation de la brochure.


5e Sommet citoyen de Montréal
La Table a eu un rôle très actif lors du 5e Sommet citoyen de Montréal qui s’est tenu du 5 au 7 juin 2009 à l’UQAM.

Anne Pasquier, coordonnatrice de la TGFM, a été membre du comité d’organisation, a assisté à toutes les rencontres préparatoires et a animé le 2e panel de la table ronde rassemblant les candidatEs à la mairie de Montréal le 7 juin. Malgré le grand nombre de médias présents et la fébrilité du moment, la TGFM a eu une belle visibilité par la qualité de la prestation de Anne. Nous tenons par ailleurs à la remercier pour avoir introduit les enjeux pour les femmes à Montréal et les préoccupations des femmes des communautés culturelles dans l’agenda citoyen du Sommet.

Le comité Développement local et régional de la Table a également animé l’atelier sur les enjeux pour les femmes à Montréal et a procédé au lancement de la brochure sur les fiches synthèses sur l’emploi, le transport et le logement le 6 juin. Les présentations ont été faites par Dana Héron du comité femmes Bahai, Guylaine Poirier du Conseil des montréalaises et Pulchérie Nomo Zibi de la TGFM, toutes membres du comité DLR de la Table. L’atelier était animé par Anne Pasquier. Ce fut une belle plate-forme de discussions citoyennes à Montréal.


Un nouveau projet : la caravane des solidarités féministes
Nous venons de lancer un nouveau projet, la caravane des solidarités féministes. La caravane veut créer des espaces de rencontre, d’apprentissage et de solidarité pour les femmes de toutes origines, d’ici et d’ailleurs. Comment? En contribuant à l’analyse féministe des enjeux de la diversité, en s’enrichissant de l’apport des femmes et des jeunes femmes immigrantes nouvellement arrivées dans le projet féministe montréalais. La caravane veut favoriser l’inclusion de ces femmes en leur offrant des occasions de mieux connaître la société d’accueil, notamment au niveau des droits des femmes et de l’histoire des luttes féministes au Québec. Mais aussi en se proposant de concilier les valeurs du féminisme québécois et les valeurs et conceptions du féminisme de ces femmes nouvellement arrivées. Cela en favorisant leur participation aux luttes collectives contre les stéréotypes sexuels dont sont encore victimes toutes les femmes.

La caravane des solidarités féministes sera bientôt de passage près de chez vous!