La violence envers les femmes continue d’exister parce que…
Veille informationnelle 2011

Hommage à Louky Bersianik

Samedi, le 3 décembre, la grande auteure québécoise Louky Bersianik est décédée. À l’automne 2010 dans le cadre des actions de la Marche mondiale des femmes, elle avait composé un poème pour le contingent des marcheuses. Il nous a accompagné tout au long de nos parcours dans les rues de Montréal et nous l’avons lu à plusieurs reprises. Le voici à nouveau :

«Nous voici hors d'atteinte mains
en attente de meilleure pitance...

Nous voici en état de marche comme en
état de grâce et nous vaincrons.

Nous marchons pour que soit bannie
à jamais l'immonde pauvreté entretenue
pendant des siècles par la curaille.

Et par tous les gouvernements du globe,
passés et futurs. Présents.

Nous ne descendrons pas du train en
marche. Nous irons jusqu'au bout de
notre croisière mondiale.

Nous, les Femmes d'ici et d'ailleurs.

Nous, les Femmes.»


Louky Bersianik
29 septembre 2010