Des coupures carrément indécentes au programme À égalité pour décider
Bulletin de la TGFM

Des nouvelles de C.O.R.P.S. des femmes, le projet de traduction et d’adaptation de l’ouvrage Our Bodies, Ourselves

Dans le cadre de la Journée internationale d’action pour la santé des femmes, le 28 mai dernier, un 5 à 7 sur l’invitation du comité de coordination par intérim de C.O.R.P.S. des femmes (Collective pour un ouvrage de référence participatif sur la santé des femmes) se déroulait dans les locaux du CÉAF.

Our Body, Ourselves« Our Body, Ourselves » est un ouvrage de référence sur la santé des femmes dans une perspective féministe et critique. Cette publication combine des informations scientifiques et biomédicales à des expériences et témoignages de femmes. Cette « encyclopédie » de la santé des femmes a été publiée pour la première fois par le Boston Women’s Health Book Collective (BWHBC) en 1971. Depuis sa première parution, il a été révisé et réédité neuf fois. Il a été traduit et adapté dans 34 langues ou pays. Sa dernière traduction française date d’il y a plus de 10 ans.

Dans une atmosphère conviviale, la Collective a pu nous entretenir de ses démarches depuis septembre 2013 où une rencontre de remue-méninges et de réflexion sur le contenu d’un ouvrage de référence féministe sur la santé des femmes réunissait à Montréal une douzaine de groupes nationaux et locaux, dont la TGFM.

Le processus s’est poursuivi. Maintenant, la Collective débute ses travaux avec le chapitre Relations sexuelles. Des démarches de financement ont été entreprises notamment auprès de l’Office de la langue française, mais leur demande s’est vue refusée. Loin de se décourager, la Collective a conçu un feuillet qui décrit le projet et une proposition de structure et déclaration de principes, documents qui ont été présentés lors de la soirée.

Le groupe a également fait la lecture des premiers extraits traduits en français (tirés du chapitre Relations intimes et amoureuses de Our bodies Ourselves). Les témoignages traduits proviennent de femmes aux identités diverses : elles ont de 22 à 63 ans, elles sont lesbienne, bi, hétéro, trans, handicapée, mariée, célibataire, mère, polygame, asexuelle et plus encore. Cette activité a soulevé bien des discussions sur le vécu des femmes présentes. D’ailleurs, un canevas de discussion est disponible avec une liste de questions pour discuter de relations intimes ou amoureuses.

Le projet de la Collective pour un ouvrage de référence participatif sur la santé des femmes est définitivement à suivre! D’ailleurs, le comité d'action politique en santé et services sociaux de la TGFM s’est engagé dans la mesure du possible à offrir son soutien et une participation à différents niveaux (focus-groupe, textes, apport d’une perspective spécifique sur la diversité).