AGA de la TGFM
Pas de développement social sans les femmes

Pour un Québec accessible

Personnes en fauteuil roulant ou se déplaçant avec des béquilles, personnes âgées, parents avec poussette, etc, on estime que le manque d'accessibilité touche au moins 600,000 Montréalais-es de près ou de loin. AlaPorte.org présente les témoignages de 68 Montréalais-es affectés par le manque d’accessibilité et photographiés devant les 68 stations de métro de la STM. Quand le métro a été inauguré en 1966, il devait «permettre à Montréal d'entrer dans la modernité». Aujourd'hui, seulement 8 stations sur 68 - toutes sur la ligne orange - sont accessibles à tout le monde. Ce mode de transport public a été choisi pour illustrer le manque d'accessibilité à Montréal et au Québec.

Nous voulions mettre des visages sur un problème méconnu, dans l’espoir que ces histoires convainquent les Québécois-es de l’importance de signer notre pétition et de demander au gouvernement du Québec de se doter d’une loi-cadre sur l’accessibilité universelle. Cette loi-cadre devrait définir des échéanciers clairs pour rendre le Québec accessible et favoriser l’aménagement des espaces, lieux et services publics afin d'inclure les personnes en situation de handicap, à l'instar de ce qui se fait déjà en Ontario, en France et aux États-Unis.

On propose également d'acheter une carte postale incluant l’un des témoignages de l’exposition et de l’envoyer au gouvernement du Québec, afin que nos élu-es ne puissent nier être au courant d’un problème qui affecte des milliers de personnes.

Pages reliées :
Accessibilité des commerces : de trop nombreux obstacles entravent toujours le droit à l’égalité des personnes en situation de handicap, 18.08.2015
Pour de meilleures lois favorisant l'inclusion des personnes à mobilité réduite, Médium large, 03.06.2015
Vidéos de sensibilisation sur l’accessibilité universelle