Tant qu’il le faudra!
Viva Léa !

Des politiciennes et des hommes

Des visions différentes du rôle historique tenu par les hommes dans la lutte pour l'égalité entre les femmes et les hommes au Québec ont donné dernièrement lieu à des échanges de "lettres ouvertes" dans les médias entre certaines actuelles ou anciennes politiciennes.

Toutes font état des avancées considérables réalisées ces dernières années en matière de condition féminine, mais elles n'en attribuent pas le bénéfice aux mêmes individu.e.s : aux seules féministes ou aux partis politiques et à leurs chefs?

Laissons-les à leurs différentes argumentations, mais rappelons-nous une évidence : sans un mouvement féministe fort et si seule la volonté politique en avait été l'initiatrice, ces avancées auraient été incontestablement bien moindres, voire inexistantes.

Pour exemple, pensons tout simplement à l'obtention du droit de vote par les femmes, tant au fédéral qu'au provincial, au droit à l'avortement ou encore à l'équité salariale. Tous ces droits ont bien sûr été acquis à la suite de votes en Chambre (parfois et il n'y a pas très longtemps encore, uniquement constituée d'hommes), mais ces votes n'auraient pu voir le jour sans les luttes acharnées et solidaires de femmes, de femmes élues et de groupes de femmes.

Nous devons les en remercier et continuer à veiller et à lutter pour que ces droits ne soient pas remis en cause par les pouvoirs en place quel qu'ils soient!