Femmes et logement social : toit, sécurité et communauté. Une action à poursuivre
Corps Accord - Guide de sexualité positive

Femmes, pauvreté, discrimination et santé à Montréal

Conférences de la journée d'échange du 9 mai 2018

Les membres du Comité Action politique en santé et services sociaux de la Table des groupes de femmes de Montréal voulaient se donner une journée d’échange entre les groupes de femmes membres de la Table, touchés par les intersections de la santé, la pauvreté et les discriminations. Les objectifs étaient d’abord de faire émerger des portraits des diverses réalités rencontrées par les groupes membres ainsi que d’échanger et dégager des pistes d’action.

Des représentantes de groupes de femmes étaient invitées à nous faire part de leurs réflexions et de leurs constats à partir de leur travail concernant les liens qu’elles identifient entre la pauvreté, la santé des femmes et les discriminations qu’elles vivent. Par la suite, les personnes présentes étaient invitées à compléter le portrait en petits groupes et en grand groupe (plénière) et à dégager des pistes d’action concernant les suites à donner.

À la lecture des conférences qui suivent émergent des thèmes récurrents : des services de santé qui ne sont pas universels; des coûts et des barrières à leur accès existent toujours pour trop de femmes et engendrent de l’exclusion. Un soutien financier inadéquat pour beaucoup de femmes crée des conditions de vie difficiles pour ne pas dire inacceptables qui ont un impact important sur la santé physique et mentale. Des problèmes de santé qui mènent à une perte de revenus qui engendre conséquemment la détérioration des conditions de vie.

Émerge aussi le constat que les femmes se trouvant aux intersections des systèmes d’oppression subissent des abus de pouvoir, dans le cadre du système de santé, qui les rendent vulnérables entre autres à l’imposition de traitements non désirés ou à la surmédicalisation. De plus, certaines femmes font face continuellement à des préjugés fortement ancrés qui font en sorte qu’elles ne reçoivent pas tous les soins et le respect qu’elles doivent recevoir.

La journée d’échange a surpassé les attentes des organisatrices par sa richesse et son importance. Nous trouvons important de laisser des traces de cette première rencontre avec ce document que nous espérons enrichir avec d’autres rencontres. Il est clair que nous avons à peine gratté la surface de ces problématiques et qu’une longue discussion sur les pistes d’action reste à faire.