Abonnez-vous à notre revue hebdomadaire de l'actualité

La revue hebdomadaire de l'actualité féministe et communautaire est publiée le mardi.


Règlement pour une métropole mixte

L’an dernier, la Table des groupes de femmes de Montréal (TGFM) déposait un mémoire en faveur du règlement pour une métropole mixte qui visait à mettre de l’avant les réalités vécues par les groupes de femmes. Plusieurs des recommandations de la TGFM ont été prises en considération dans le rapport de l’Office de consultation publique de Montréal et ont influencé la nouvelle version du règlement.

Nous sommes heureuses de savoir que la Ville va de l’avant avec ce règlement et résiste aux pressions des promoteurs immobiliers voulant freiner son adoption. Nous tenons à souligner le retrait du minimum de 30 unités pour le développement de logements sociaux afin que les projets soient évalués au cas par cas. Cet aspect est important pour les groupes de femmes qui souvent privilégient des projets de petite taille, notamment pour des raisons de sécurité et de convivialité. De plus, le nouveau règlement prévoit des indexations annuelles de 5% (au lieu de 2%) pour les contributions financières ou contreparties en terrains cédés. Cela aidera à soutenir le développement de logements sociaux.

Lire la suite "Règlement pour une métropole mixte" »


Femmes et logement social - Suivi de notre lettre ouverte

Le 27 octobre dernier, la Table des groupes de femmes de Montréal a lancé une lettre ouverte appuyée par 46 groupes demandant au gouvernement caquiste que les femmes soient une priorité pour le logement social. Nous avons rencontré les député-es péquistes M. Harold Lebel, porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière d’habitation, et Mme Méganne Perry Mélançon, porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière de condition féminine, pour les sensibiliser à nos revendications. Ceux-ci nous ont appuyées en déposant cette question à l’assemblée nationale à laquelle le gouvernement sera dans l’obligation de répondre :

Lire la suite "Femmes et logement social - Suivi de notre lettre ouverte" »


Urgence d’agir pour un plan d’action en santé et bien-être des femmes qui réponde vraiment à leurs besoins

En conférence de presse, des regroupements féministes tenaient à saluer la motion unanime prise le 29 septembre par les membres de l’Assemblée nationale qui a fixé à la fin décembre 2020 la date de sortie du Plan d’action en santé et bien-être des femmes. Après cinq ans d’attente, il est plus qu’urgent de sortir ce Plan pour répondre aux besoins des femmes en priorisant ceux des femmes marginalisées. Nous espérons grandement que cette fois-ci sera la bonne!

Lire la suite "Urgence d’agir pour un plan d’action en santé et bien-être des femmes qui réponde vraiment à leurs besoins" »


Les femmes : une priorité pour le logement social au Québec

Réaction de la Table des groupes de femmes de Montréal à l’entente Québec-Ottawa sur le logement social

La Table des groupes de femmes de Montréal publie aujourd’hui une lettre ouverte afin de réagir à l’entente tant attendue avec Ottawa qui permettra à ce que Québec obtienne des sommes du Fédéral associées à la Stratégie nationale sur le logement pour élargir et maintenir l’offre de logements sociaux. Cette entente permettra à Québec d’allouer les sommes en fonction de ses priorités. Or, nous nous inquiétons que les femmes ne soient pas une réelle priorité pour le gouvernement caquiste.

Lire la suite "Les femmes : une priorité pour le logement social au Québec" »


Manifeste pour la défense collective des droits

En cette période de pandémie mondiale, des organismes en défense collective des droits s'expriment sur les enjeux actuels. Il s'agit du Regroupement des organismes communautaires en défense collective des droits (RODCD), du Réseau des lesbiennes du Québec (RLQ), du Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec, du Mouvement d'éducation populaire et d'action communautaire du Québec (MEPACQ), du Collectif pour un Québec sans pauvreté et de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). Joignez-vous à ces organismes en devenant signataire du manifeste. Les droits, ça se défend, plus que jamais!