Abonnez-vous à notre revue hebdomadaire de l'actualité

La revue hebdomadaire de l'actualité féministe et communautaire est publiée le mardi.


Offre d’emploi - Poste d’agente de projet Femmes et rapport à la ville

La Table des groupes de femmes de Montréal (TGFM) recherche une agente de projet pour la mise en œuvre de la première étape du projet Femmes et rapport à la ville qui vise à accroître la capacité d'action, de rayonnement et de mobilisation de la TGFM, sa capacité à outiller ses membres et ses partenaires et à renforcer ses liens avec divers groupes de femmes. Les activités consisteront à élaborer et à mettre en œuvre des outils d'analyse, de consultation, de mobilisation et de communication, le tout accompagné d'un processus d'évaluation.

Lire la suite "Offre d’emploi - Poste d’agente de projet Femmes et rapport à la ville" »


L’inclusion des femmes et des filles en situation de handicap et sourdes dans les recherches universitaires

Cette année, le colloque annuel du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) avait pour thème l’inclusion des femmes et des filles en situation de handicap et sourdes dans les recherches universitaires. Pour en parler, AMI-télé recevait Catherine Théroux, agente de projet à la TGFM et chercheuse en situation de handicap, qui a participé à l'animation du colloque.


Une boîte à outils pour faire de la réforme de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement un enjeu électoral

Boîte à outils

La Loi canadienne sur la protection de l'environnement (LCPE) est la pierre angulaire de la réglementation environnementale. Elle réglemente l’utilisation de substances toxiques, les déchets dangereux, les émissions polluantes dans l’air ainsi que dans le ruissellement et les rejets marins dans nos cours d’eau et bien plus encore. Dans cette boîte à outils, vous trouverez toutes sortes d'idées pour sensibiliser les candidat.es aux élections fédérales de 2019 à une nécessaire réforme de la LCPE.

Lire la suite "Une boîte à outils pour faire de la réforme de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement un enjeu électoral" »


Prise de parole au rassemblement annuel contre les électrochocs

L'électrochoc fait l'objet de nombreuses contestations partout en Occident. Les personnes visées par cette technique sont principalement des femmes, souvent âgées. Au Québec, de 4 000 séances d'électrochocs en 1988, nous en donnions plus de 11 000 en 2017. Pour dénoncer cette situation, le comité Pare-Chocs tenait le 11 mai, veille de la fête des Mères, son rassemblement annuel contre les électrochocs. Ci-dessous, la prise de parole du Réseau des Tables régionales des groupes de femmes du Québec.

Et le témoignage d'une jeune femme qui a reçu un nombre inconnu d'électrochocs à 19 ans. Souffrant au départ de troubles alimentaires, elle doit maintenant vivre avec les séquelles de ces électrochocs.