Portrait montréalais des besoins de la population et du milieu communautaire
Avoir une vie : un plan d’action citoyen en santé mentale

C'est le temps d'agir pour une société inclusive

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse appelle les institutions et organismes gouvernementaux du Québec à agir pour réduire les obstacles à l'intégration des personnes en situation de handicap et ainsi favoriser une société plus inclusive pour tous et toutes.

Le président de la Commission, Jacques Frémont, rappelle que le Canada a ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées en 2010 et ce, avec l'accord du Québec. Les gouvernements sont désormais tenus d'adopter et de mettre en place des mesures, des règlements et des lois pour s'assurer du plein exercice des droits des personnes en situation de handicap. De plus, cette Convention reconnaît que « toute discrimination fondée sur le handicap est une négation de la dignité et de la valeur inhérente de la personne ».

« Les institutions et organismes publics doivent redoubler d'efforts pour contrer la discrimination envers les personnes en situation de handicap et faire preuve de leadership », a précisé M. Frémont, en citant des exemples où les organismes gouvernementaux n'ont pas tenu compte de leurs obligations en vertu de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et de la Convention internationale.

Ainsi, la Société de transport de Montréal (STM) a récemment annoncé qu'elle n'installera pas d'ascenseur permettant l'accès aux fauteuils roulants à la station de métro Vendôme qui desservira le nouveau Centre universitaire de santé McGill dont l'ouverture est prévue en 2015. Plusieurs bureaux de vote n'étaient pas accessibles lors des élections municipales du 3 novembre et les personnes en situation de handicap sont encore largement sous-représentées dans les organismes publics assujettis aux programmes d'accès à l'égalité en emploi.

La décision de la STM au sujet de la station Vendôme est incompréhensible et particulièrement choquante. Le Plan de développement et d'accessibilité universelle 2012-2015 de la STM indique que la station Vendôme est l'une des cinq stations jugées prioritaires pour l'installation d'un ascenseur d'ici 2017. De plus, la STM s'est engagée à respecter les normes d'accessibilité dans la construction de nouvelles stations, l'installation de nouveaux équipements ainsi que dans la rénovation des stations de métro non accessibles.

« Refuser de rendre cette station de métro accessible porte non seulement atteinte au droit à l'égalité dans l'accès aux moyens de transport pour les personnes handicapées mais compromet aussi leur droit de recevoir des soins médicaux », a souligné le président de la Commission.

Une analyse détaillée des dossiers ouverts par la Commission entre les mois d'avril 2011 et de juillet 2013 révèle que 31% de toutes les plaintes de discrimination sont fondées sur le motif « handicap » et 16% des dossiers concernent l'accès aux transports et aux lieux publics. En effet, il arrive encore très fréquemment que des personnes en situation de handicap se voient refuser l'accès à un restaurant ou à un commerce sous prétexte que « les fauteuils roulants prennent trop de place » ou que la personne est accompagnée d'un chien d'assistance.

Selon l'Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissement 2010-2011, 33% des Québécois-es de 15 ans et plus (qui ne vivent pas dans une ressource d'hébergement ou une institution) ont une incapacité. Si on tient compte de la gravité de l'incapacité, 22,6% ont une incapacité légère alors que 10,7% ont une incapacité modérée ou grave.

« Le thème retenu cette année par l'ONU pour souligner la Journée internationale des personnes handicapées, Ouvrons la porte à une société plus inclusive et en faveur du développement pour tous et toutes, est l'occasion de poser des gestes concrets pour réduire les obstacles à la participation sociale des personnes en situation de handicap. C'est la société tout entière qui en profitera », a précisé M. Frémont.

Source