Transport

Pour un tarif social du transport en commun

Être limité dans ses déplacements en raison des frais inabordables du transport contribue à l’exclusion et à l’isolement social des personnes à faible revenu. Le Mouvement collectif pour un transport public abordable est une coalition de citoyen-nes et de groupes communautaires, dont le Centre des femmes de Verdun, le Centre d’éducation et d’action des femmes de Montréal et le Centre des femmes solidaires et engagée, qui revendiquent un tarif social pour les personnes à faible revenu afin qu’elles aussi aient accès aux transports publics.


Prochaines sorties : barrées

À partir de l'expérience et du point de vue d'un groupe de personnes qui vivent au Québec de prestations d’aide sociale, ce documentaire du Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec illustre comment différentes barrières socio-économiques entrainent et maintiennent dans la pauvreté. Cet outil de sensibilisation s'attaque aux préjugés que subissent les personnes qui vivent dans la pauvreté et en particulier les personnes assistées sociales. Il est aussi utilisable dans une démarche conscientisante avec des personnes qui subissent elles-mêmes la pauvreté. Deux guides d'animation, correspondant à chacun de ces objectifs, accompagnent le film. En complément d'information, voyez aussi leurs documents sur le processus d'action collective et sur le revenu social universel garanti.

Page reliée : Coupes à l'aide sociale - Et si on creusait là où il y a de l'argent?


C'est le temps d'agir pour une société inclusive

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse appelle les institutions et organismes gouvernementaux du Québec à agir pour réduire les obstacles à l'intégration des personnes en situation de handicap et ainsi favoriser une société plus inclusive pour tous et toutes.

Lire la suite "C'est le temps d'agir pour une société inclusive" »


Bienvenue au service de transport mésadapté de la STM!

Le 8 février, trois membres du RAPLIQ quittaient la Commission des droits de la personne pour se rendre sur le Plateau Mont-Royal. Leur seule option pour se déplacer? Le transport adapté de la Société de transport de Montréal (STM). En regardant cette vidéo, on comprend vite que « vivre avec le transport adapté, c'est vivre dans une prison; c'est remettre sa liberté entre les mains d'un autre ». Récemment, le RAPLIQ lançait une campagne de plaintes contre la STM. Les personnes handicapées qui ont vécu de la discrimination dans un ou plusieurs services de la STM (métro, autobus, transport adapté) au cours des deux dernières années sont invitées à remplir ce formulaire.