50px

Féministes pour le droit à la ville 

L'ensemble des Montréalaises ont droit à la ville 

Le droit à la ville implique de pouvoir habiter, circuler et utiliser la ville, mais également prendre part aux débats et prises de décisions touchant au fonctionnement, à la construction et à la transformation de l’espace urbain. Cet idéal est rarement atteint puisque l’influence du patriarcat, du capitalisme, du capacitisme, du racisme, du colonialisme et de l’hétéronormativité pose des obstacles quotidiens à la possibilité de se sentir en sécurité, d’accéder et d’utiliser les lieux et services, de se loger convenablement, d’être entendu-es et de participer aux prises de décisions.

À moins d'un an des élections, c'est LE moment de réfléchir ensemble à des perspectives intersectionnelles pour l'avenir de Montréal.

Quelle ville voulons-nous pour demain ?

La Table des groupes de femmes de Montréal tente de répondre à cette question dans le cadre des webinaires Féministes pour le droit à la ville. Ces événements virtuels explorent sous différentes perspectives féministes intersectionnelles des lieux qui composent Tio'tià:ke/l’île de Montréal. Ensemble, nous identifions les enjeux qui posent obstacles au droit à la ville, mais surtout dégagerons des perspectives d’actions pour rendre la ville plus inclusive.

Chaque webinaire comporte un panel composé de représentantes de groupes de femmes ou d'organisations mixtes.  Elles présentent des enjeux qui posent obstacle à l'accès aux lieux qui composent Tio'tià:ke/l’île de Montréal. Les panélistes présentent également des projets, pratiques ou outils mis en place localement par leur organisation, mais également des perspectives d’actions pour remédier à l’insécurité, au manque de représentativité, à l’inaccessibilité et aux inégalités d’accès à ces lieux. 

Comment combattre le réchauffement climatique et protéger le territoire tout en intégrant une perspective féministe intersectionnelle ?

Webinaire 3 sur la nature et l'environnement

Nous sentons déjà les impacts du réchauffement climatique qui en ville se traduisent, entre autres, par des périodes de canicule qui se font plus fréquentes et plus chaudes. Ces impacts seront particulièrement ressentis dans les secteurs concentrant plus de personnes en situation de pauvreté, racisées, et les populations autochtones. Pour lutter et s’adapter aux changements climatiques, il sera nécessaire de protéger l’environnement et promouvoir la nature en ville. Par  exemple, par la création d'îlots de fraîcheur, des initiatives d’agriculture urbaine, la réduction de la dépendance à l’automobile et la réduction des déchets. Surtout, il sera crucial de mettre la justice sociale au cœur des actions et mobilisations pour la protection de l’environnement et la lutte au réchauffement climatique. 

Le webinaire s’amorce par un panel qui présentera des analyses et actions ancrées dans des perspectives féministes et intersectionnelles sur les changements climatiques, la transition écologique et à la protection du territoire. Le panel sera suivi d’un atelier afin d’ensemble identifier les principaux obstacles, les perspectives d’actions et revendications à porter en tant que féministes pour une ville plus inclusive.

Panélistes 

 

Comment développer des quartiers vivants, bien desservis, accessibles et adaptés aux réalités de l’ensemble de la population ?

Webinaire 2 sur les commerces et services de proximité

Un des avantages de la vie en ville est l’accès aux commerces et services qui permettent de réaliser la plupart des activités quotidiennes à proximité de son lieu d’habitation. Il s’agit d’un idéal puisque certains secteurs sont mal desservis (ex. déserts alimentaires), mais également puisque les commerces et services ne sont pas accessibles et adaptés aux réalités de l’ensemble des Montréalaises. Cette offre est actuellement mise à mal par les mesures sanitaires qui diminuent leur fréquentation et la gentrification qui exerce une importante pression sur le coût des loyers. 

Le panel qui suit donne la parole à des montréalaises qui sont impliquées dans le développement économique, la vitalité des artères commerciales, mais également des organismes qui rapprochent les femmes des services dont elles peuvent bénéficier.

Panélistes

 

   

 

Comment rendre les lieux dédiés aux arts et aux loisirs plus représentatifs, sécuritaires et accessibles?

Webinaire 1 sur la culture et les loisirs

Montréal est reconnu pour ses nombreux festivals et son importante vie culturelle qui se déploie dans le quartier des spectacles, mais également dans bien des lieux de diffusion à travers les arrondissements et villes liées. Toutefois, les femmes, et particulièrement celles à la croisée de plusieurs facteurs d’oppressions, sont sous-représentées au sein des programmations culturelles. De plus, toutes ne bénéficient pas de cette offre culturelle, par exemple, en raison d’obstacles liés à l’accessibilité des lieux et des prestations, puisqu’elles ne s’y reconnaissent pas ou encore ne s’y sentent pas en sécurité.

Le panel qui suit aborde un ensemble d'initiatives développées pour favoriser la parité et la diversité culturelle dans les arts et les loisirs, mais également pour améliorer la sécurité et l’accessibilité des lieux dédiés à la création et la diffusion.  

Panélistes

 

   

Source: Table des groupes de femmes de Montréal (2021)

 

 

25px
25px

Connexion Membres de la communauté de pratique

25px
50px